Propulsé par Manca Blog

Apprendre le moulage

Bien qu’il soit de notoriété publique que les moulages proviennent de moules qui ont été pris à l’origine à partir des sculptures anciennes et classiques, peu de gens savent vraiment comment les moulages sont faits et qui les fabriquent. La production de moulages à creux-perdu a des origines très anciennes et est étroitement liée aux techniques de la sculpture. La fabrication moderne des moulages n’est pas différente des anciennes méthodes, mais l’utilisation de matériaux modernes s’est adaptée à la technique ancienne.

Penser comme un fabricant de moules

Le plâtre est un matériau économique, facile à utiliser et très durable. Pour ces raisons et d’autres encore, il est le meilleur matériau pour la fabrication de moulage creux-perdu, et ce depuis l’Antiquité. Techniquement, un plâtre représente un transfert mécanique d’une sculpture d’un matériau à un autre. Cette transition se fait par une impression directe sur la sculpture originale. Cette empreinte s’appelle un moule.

Dès leur début dans l’étude de la sculpture, qu’elle soit grecque, romaine, médiévale ou de la Renaissance, les artistes devaient se tenir devant l’œuvre originale. Malheureusement, très peu ont pu se rendre dans les grands musées ou visiter les plus riches collections ou les zones archéologiques du monde. Les moulages en plâtre, servant de ” substituts “, pouvaient remplacer l’œuvre originale dans les musées, les académies ou les écoles d’art.

À quoi sert le moulage creux-perdu ?

Le moulage creux-perdu est utilisé pour créer un clone, fidèlement reproduit, qui reprend toute œuvre sculpturale dans une parfaite ressemblance et dans les moindres détails. La réplique clonée n’a pas pour but de prendre les honneurs de la sculpture originale, mais au contraire, d’exalter son importance et sa magnificence, en mettant en valeur sa beauté et en la diffusant avec un grand respect pour la mémoire de l’original.

Dans les musées qui conservent l’original, le moule se propose comme remplacement en cas d’absence de l’original pour l’exposition ou la restauration. Le remplacement permet de maintenir l’intégrité visuelle de l’ancienne galerie. Il est donc important de reconnaître et de se souvenir de la valeur artistique indéniable qu’il contient en tant que ” fils légitime “, en particulier pour les anciennes techniques de moulage creux-perdu.

Comment réaliser un moule ?

La réalisation d’un moule est un processus très complexe, mais on peut dire qu’il est essentiellement constitué de différentes parties qui, une fois assemblées, constituent le volume négatif de la statue. Le mouliste est un artisan qui connaît bien le travail très complexe nécessaire pour produire un moulage. Dans un premier temps, le sujet du moule doit être soigneusement étudié afin que le mouliste puisse déterminer la manière la plus efficace de diviser la sculpture.

Une division correcte correspond à une conformation correcte du moule. Elle doit permettre un démoulage facile de la sculpture originale sans endommager la sculpture ou les pièces du moule. Ces pièces doivent également pouvoir être facilement combinées en une seule pour la réalisation éventuelle du moulage.

D’abord, il fait une empreinte (le moule) avec un matériau rigide, à partir de la sculpture originale. Le moule est fait de 3 ou 4 couches de caoutchouc de silicone. Avant de pouvoir appliquer le silicone, il est nécessaire d’appliquer une couche protectrice amovible sur la surface de la sculpture ainsi qu’un agent de démoulage. Sans le moindre dommage à l’original en marbre ou en bronze mince, il retire le lourd moule qui est généralement composé de nombreuses pièces.

L’ancienne technique du moulage est toujours vivante

Une forme en plâtre avec un cadre en bois massif, est utilisée pour contenir le moulage de silicone bien calée, souple et douce à l’intérieur du moule. L’exécution de ce processus peut prendre plusieurs jours, et dans le cas de très grandes sculptures, le travail de nombreuses personnes. Compte tenu de la taille éventuelle du moule et du poids du marbre original, un mouliste ne travaille jamais seul.

Il existe différents types de moules qui peuvent être réalisés en fonction de leur utilisation éventuelle. En général, aujourd’hui, le moulage d’une statue ancienne est fait avec un moule en caoutchouc de silicone. Bien que la technique traditionnelle du moulage creux-perdu soit encore parfaitement respectée, le caoutchouc de silicone a facilité le travail du mouliste et a grandement amélioré la qualité et la définition des moulages qui en résultent.

L’utilisation des moulages en plâtre

Les moulages en plâtre ont aujourd’hui, comme par le passé, une large gamme d’utilisations dans les musées, les académies et les écoles d’art. En fonction de la destination, le moulage aura des exigences différentes. Les moulages destinés à un usage scientifique dans les musées nécessitent une surface très détaillée et peuvent souvent être réalisés dans des matériaux alternatifs tels que les résines. Ces matériaux sont souvent utilisés dans la restauration d’une sculpture lorsque des pièces du marbre original manquent.

Dans ce cas, l’intégration de la ou des pièces coulées dans le marbre d’origine est primordiale. En outre, dans les demeures historiques, la décoration intérieure ou les collections d’antiquités, les techniques historiques de moulage creux-perdu sont plus souvent utilisés. Si la collection comporte également des reproductions plus modernes, la patine de celles-ci doit avoir les mêmes caractéristiques et la même beauté apparente que les autres moulages plus anciens.